×

SPÉCIAL COVID-19: Afin de répondre à la situation actuelle, des mesures particulières ont été mises en place au sein du cabinet.
Je vous remercie d'en prendre connaissance avant votre séance, dans l'article situé en bas de page ou dans l'onglet Dossiers et actualités.
A très bientôt!

Une déformation au niveau de la tête de votre bébé?
La plagiocéphalie et l'ostéopathie:
Définition

La plagiocéphalie correspond à une déformation plus ou un moins asymétrique (aplatissement) de la voûte crânienne du bébé. Elle peut être localisée ou généralisée, associée ou non à une crâniosynostose. 
La plagiocéphalie positionnelle postérieure bénigne, sans crâniosténose , est celle qui rentre dans le champ d'application de l'ostéopathe.
Le crâne du bébé à la naissanc

Le crâne est composé de plusieurs os plats qui vont pour certains, se souder entre eux au cours de la vie. Les sutures assurent la liaison entre les os du crâne et leur croissance.  

A la naissance, les os de la voûte crânienne du bébé sont également séparés par des fontanelles . Celles-ci confèrent au crâne la malléabilité nécessaire :

  • A la croissance du crânequi n’est pas terminée. En effet le périmètre crânien en moyenne entre 32 et 38 cm à la naissance, va prendre 12 cm en 1 an.
  • Lors de l’accouchement par voie basse, au cours duquel le crâne du bébé peut s’adapter au passage du détroit du bassin de la mère.

L’ossification des fontanelles s’effectue ensuite progressivement, jusqu’à 2 ans pour la dernière. Le crâne du nouveau-né doit pouvoir s’adapter à la croissance du cerveau tout en tamponnant les forces externes liées à la gravité, au fur et à mesure que le bébé se redresse. La partie antérieure du crâne, quant à elle, doit également répartir et amortir les contraintes de succion/manducation, phonation naissante et respiration.
Cette capacité adaptative est notamment permise par la raideur des sutures.
Comment se forme la plagiocéphalie (sans crâniosynostose) ?

Une diminution du potentiel de croissance sutural peut être due à une impaction pouvant avoir lieu :

  • Avant l’accouchement, lors d’une mauvaise position de la tête à l’intérieur de l’utérus (plaquée contre l’aile iliaque)
  • Pendant l’accouchement (lors des contractions utérines, du passage dans le bassin maternel, de l’utilisation d’ustensiles type forceps, ventouses)
  • Après l’accouchement , des contraintes permanentes peuvent s’installer (allaitement toujours du même côté, jouet au dessus du lit placé sur le côté, mauvaise tenue,…)
  • Lors d’un torticolis congénital vrai (orientation vers la kinésithérapie ou la chirurgie) lié à une malformation du SCM (dans ce cas la plagiocéphalie est controlatérale à la malformation)

  • L’augmentation anormale de contraintes au niveau des sutures perturbe ainsi leur développement.
1 / 2